Tout sur le calcul des taux d'intérêt
calcul-taux-intérêt-1.jpgcalcul-taux-intérêt-2.jpgcalcul-taux-intérêt-3.jpgcalcul-taux-intérêt-4.jpgcalcul-taux-intérêt-5.jpg

Calcul taux immobilier

Calcul taux immobilier

La crise de l’immobilier en 2008 a conduit les taux immobiliers à considérablement baisser. Toutefois, même si les taux restent bas, ils commencent tout de même par remonter. Il est encore envisageable d’acheter un bien à un taux qui reste relativement accessible. Quelques spécialistes dans ce domaine estiment que les taux de l’immobilier devraient même baisser jusqu’à l’automne 2011. C’est le moment donc d’en profiter si votre situation financière vous le permet. En effet, avant de choisir un organisme financier ou une banque à même de vous proposer un taux immobilier, il faut savoir procéder au calcul taux immobilier. Le calcul du taux immobilier se fait en fonction d’autres taux qui peuvent être soit le taux des obligations d’état pour les taux fixes; soit l’indice Euribor (Taux interbancaire) qui détermine les taux variables ou les taux révisables. Plus simplement, c’est le taux auquel les banques se prêtent de l’argent entre elles.

Les taux fixes

Les taux fixes comme leurs noms l’indiquent sont invariables, c’est-à-dire qui sont établis une fois pour toutes. Toutefois, acheter un bien à taux fixe est souvent moins attractif qu’avec un taux variable ou taux révisable. En effet, de par leurs caractères figés, ces taux sont souvent plus hauts que les autres taux. Néanmoins, durant toute la durée de votre prêt immobilier s=ce taux ne change pas ainsi vos mensualités reste du même montant. Prenons un exemple concret de calcul taux immobilier. Un couple souhaite faire l’acquisition d’une maison d’un montant de 230 000 euros. Après avoir consulté plusieurs établissements bancaires, ils décident d’opter pour un prêt de 3,90 % sur 20 ans. Ce taux est le TEG (Taux effectif global) qui comprend l’assurance et les frais accessoires. Le calcul taux immobilier pour obtenir une mensualité s’opère ainsi (230000 x 0,039/12) / 1-(1+ 0,039/12)-240 =1 381,67 euros par mois. Ces mensualités du fait d’un emprunt à taux fixe seront toujours les mêmes durant 20 ans.

Les taux variables ou révisables

Ces taux sont ceux qui ont été pris par nombre de ménages américains qui ont conduit à leur faillite. Aussi nous prendrons le même exemple que ci-dessus pour le calcul taux immobilier variable. Le couple paie comme nous l’avons vu précédemment des mensualités de 1 381,67 euros par mois, avec un emprunt à taux variable cette même mensualité peut s’apprécier ou ce déprécier. En effet, ce calcul taux immobilier variable est associé à un indice qui varie en fonction de la capacité des banques à emprunter. Simplement, si celles-ci ont du mal à emprunter votre taux progresse jusqu’à doubler voir tripler. Ainsi suivant notre taux variable de 3,9 % celui-ci peut passer à 7,8 % voir davantage. La mensualité de notre couple s’en trouvera dès lors grandement affectée. D’une mensualité de 1 381,67 euros, ils passeront à une mensualité de 1895,28 euros. Dès lors, vous vous imaginez que ces emprunteurs auront des difficultés à rembourser cette nouvelle mensualité augmentée d’un peu plus de 500 euros (de quoi faire tout un trou dans un budget) et devront probablement se déclarer en faillite personnelle. Il est bon de savoir que le taux variable ou taux révisable sont deux appellations différentes, mais en pratique, ils sont soumis au même mode de calcul. Ainsi, le calcul taux immobilier révisable ne diffère du calcul du taux immobilier variable.

Un choix facile à faire

Suivant les exemples énoncés antérieurement il est aisé de comprendre qu’un taux emprunt fixe même s’il est plus élevé est plus profitable qu’un taux d’emprunt variable. Par ailleurs, puisque vous disposez de la méthode de calcul du prêt fixe procédez vous-même à ce calcul taux immobilier afin de choisir la meilleure offre de prêt que l’on puisse vous faire. Le calcul taux intérêt est d’autant plus important dans le domaine de l’immobilier que dans les investissements et les emprunts.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions